Retrait de kystes

Retrait de kystes

Qu‘est-ce qu’un kyste dentaire ?

Un kyste dentaire est la formation d’une petite boule à l’intérieur de l’os maxillaire, à l’extrémité de la racine d’une dent.
Il peut être soit d’origine infectieuse soit d’origine congénitale, c’est-à-dire présent à la naissance.

Pourquoi traiter un kyste ?

Cette poche infectée produite par le kyste va grossir de plus en plus, aux dépens de l’os qui soutient la dent, et même aux dépens des dents voisines.
La dent finira par se déchausser et fatalement, par tomber.

Un kyste ne s’arrête jamais de grossir, ainsi les zones voisines comme les sinus ou les fosses nasales pourront être également touchées.

En l’absence de traitement, un abcès d’origine dentaire risque d’évoluer en provoquant des douleurs, l’impression que la gencive est gonflée ou une augmentation rapide du volume de la joue. Des ganglions, des nausées, de la fièvre et une fatigue générale s’installent progressivement.

Quels sont les risques du kyste ?

Pendant les années de silence, la dent infectée va disséminer ses bactéries, ce qui peut entraîner des complications nombreuses et potentiellement graves : sinusites, affections respiratoires, infection des prothèses articulaires, infection rénales, infections cardiaques.

Déroulement de l’intervention

Après traitement antibiotique, l’intervention consiste à retirer chirurgicalement la totalité de la poche kystique afin que celle-ci ne se reconstitue pas ultérieurement.
Dans certains cas les dents associées au problème sont retirées si nécessaire.
Il est parfois nécessaire de placer un matériau de comblement dans le défaut osseux afin de permettre la régénération de l’os perdu.